Quels travaux nécessitent une bétonnière ?

bétonnière

Publié le : 12 décembre 20227 mins de lecture

Qu’il s’agisse de couler des fondations pour un muret, de construire une dalle ou de procéder à la mise en place d’une clôture, chacun de ces projets nécessite l’utilisation d’une bétonnière. Incontournable sur les chantiers de construction, cet outil est destiné aux opérations de maçonnerie ainsi que de gros œuvre. En fonction de vos besoins et de l’importance de votre chantier, vous pouvez faire votre choix entre différents modèles de bétonneuses. Les lignes qui suivent vous indiqueront quel type d’appareil convient le mieux à vos usages.

Pour quels travaux une bétonneuse est-elle nécessaire ?

Parfois désignée par les termes de bétonneuse ou de malaxeur, une bétonnière est un accessoire indissociable du secteur de la construction. Comme son nom l’indique, elle joue un rôle essentiel dans la fabrication du béton en procédant au malaxage des différents agrégats (gravier, sable, eau, ciment) qui le composent. Cet outil est constitué de plusieurs éléments, dont le moteur, le volant, le châssis et la cuve. En métal et de forme cylindrique, cette dernière tourne à un rythme d’environ 25 tours par minute. Elle dispose de pâles hélicoïdales et fixes qui effectuent le brassage du mélange afin de le rendre homogène. Selon les ingrédients présents, il en résulte du mortier ou du béton. La conception d’une bétonneuse en fait un outil indispensable à différentes opérations de maçonnerie, quelle que soit leur ampleur. Vous serez notamment amené à l’utiliser pour :

  • Des petits chantiers : érection d’un muret en parpaing, coulage d’une dalle, etc.
  • Des chantiers de moyenne envergure : un malaxeur électrique sera utile pour édifier une petite construction, bâtir un garage ou autre dépendance, etc.
  • Des gros chantiers : on retrouve dans cette catégorie les constructions d’au moins 20 m², tel un abri de jardin.
  • Les chantiers professionnels : une puissante bétonnière thermique est indispensable à la construction d’une maison ou d’un immeuble.

Une bétonneuse trouve sa place aussi bien dans des chantiers de grande envergure dirigés par des professionnels, que chez un simple particulier amateur de bricolage. Suivez ce lien pour savoir quel modèle est le plus approprié à vos besoins.

Bétonnière électrique ou thermique : laquelle utiliser pour quelle tâche ?

Selon les travaux de maçonnerie que vous désirez entreprendre, vous pouvez choisir entre les deux types de machines que voici:

  • La bétonnière électrique : polyvalente, elle peut être utilisée sur la grande majorité des chantiers. Elle dispose de nombreux avantages, dont un démarrage instantané et une manipulation des plus simples. C’est également une machine qui est écologique, qui ne s’encrasse pas et ne présente pas de difficultés d’entretien. Avec des modèles vendus à un prix inférieur à 300 euros, il s’agit d’un outil financièrement accessible. Il nécessite toutefois d’être raccordé au réseau électrique et peut ne pas convenir à un usage à haute intensité.
  • La bétonnière thermique : d’une grande robustesse, elle est pourvue d’un puissant moteur à essence qui lui permet de fonctionner en toutes circonstances. Ce type d’outil est indiqué pour une utilisation professionnelle et pour les chantiers importants. Il présente néanmoins quelques inconvénients, dont un poids important, des nuisances sonores et l’émission de gaz polluants.

Comment choisir sa machine à fabriquer du mortier ?

Si vous hésitez entre acheter une bétonnière thermique ou une machine électrique, les conseils qui suivent vous aideront à y voir plus clair. Afin de trouver l’outil adéquat, veuillez prendre en considération :

  • Le volume utile : il correspond à la capacité de malaxage et est inférieur à la taille de la cuve. Il vous indique la quantité de mortier que vous pouvez obtenir à chaque gâchée.
  • Le volume de la cuve : il varie selon la fréquence d’utilisation et l’ampleur du chantier à mener. Pour une utilisation ponctuelle et de petits travaux, telle l’élévation d’un muret par exemple, une bétonneuse de 120 l peut suffire. Pour les professionnels qui travaillent sur de grands chantiers, il est préférable d’opter pour un modèle doté d’une capacité supérieure à 200 l.
  • La puissance et l’alimentation : un petit malaxeur électrique suffit amplement pour des chantiers petits à moyens. Un usage intensif requiert par contre une machine thermique d’une puissance d’au moins 7 CV.
  • Le confort d’utilisation et l’ergonomie : optez pour un engin qui soit à la fois robuste, stable et facile à manier. Dans cette optique, plusieurs éléments doivent retenir votre attention. Le châssis devra être en mesure de supporter le poids de la machine et être adapté à la capacité de stockage. Les roues seront d’un diamètre important afin de pouvoir déplacer aisément la bétonneuse sur un sol accidenté. Des pneus gonflés et non pleins permettront aussi de la tracter.

Quelques conseils relatifs à l’entretien et à la sécurité

Afin de prolonger la durée de vie de votre bétonneuse thermique ou électrique, il est bon de suivre quelques recommandations. Après chaque utilisation, procédez au rinçage de la cuve. Vous pouvez éventuellement ajouter une poignée de graviers pour augmenter l’effet de frottement et éliminer les résidus collés. Quant à la couronne, il s’agit d’un élément fondamental pour assurer la longévité de votre outil. Veillez à la protéger par un capot. N’oubliez pas non plus de la graisser régulièrement. Comme pour tout engin de chantier, l’utilisation d’une bétonneuse nécessite de prendre certaines précautions en matière de sécurité. Veuillez notamment :

  • tenir le matériel éloigné de l’eau si vous utilisez une bétonnière électrique ;
  • porter systématiquement des gants ainsi que des chaussures de sécurité pour être protégé en cas d’accident ;
  • n’introduire en aucun cas les mains à l’intérieur de la cuve lorsque celle-ci est en mouvement ;
  • ne pas employer votre bétonneuse pour procéder au mélange d’autres matériaux que ceux nécessaires à la fabrication du béton.

Plan du site