Isolation phonique : comment isoler son logement du bruit ?

Publié le : 10 mars 20214 mins de lecture

Même si vous avez tout mis en œuvre afin de rendre votre maison agréable à vivre, vos efforts peuvent être anéantis à cause d’un seul facteur : le bruit dans votre maison. Celui-ci peut gâcher votre quotidien, voire nuire à votre santé. L’isolation phonique de votre logement est donc importante.

Optimiser l’isolation des cloisons

Afin de vous protéger des bruits provenant de l’extérieur, mais aussi des autres pièces de votre maison, vous devez bien isoler les cloisons séparatives, mais également leurs parois. Deux choix sont possibles pour l’isolation phonique de votre habitation. En premier lieu, vous pouvez opter pour une paroi simple faite en briques, en béton ou en parpaings. Cela offre l’avantage d’être performant puisque la paroi est lourde et imperméable à l’air. Le second choix est la paroi double. Dans ce cas, les deux cloisons sont séparées par une couche d’isolant souple comme une laine de bois, une laine de chanvre, etc.

Pour un résultat satisfaisant, privilégiez des isolants efficaces phoniquement et thermiquement. Les systèmes équipés d’un parement dur et d’un isolant souple assurent une bonne isolation acoustique et thermique de votre logement.

Isoler les planchers et les portes palières

Si vous aimez porter des chaussures à talon à la maison ou si votre bébé jette souvent ses jouets en bois par terre, l’isolation du plancher peut s’avérer utile. Ainsi, les bruits de chocs seront réduits. L’indice d’amélioration de l’isolation ΔLw est le repère pour connaître la qualité phonique de l’isolant. Plus il est élevé, plus la performance du produit est meilleure. Il est conseillé de sélectionner un ΔLw compris entre 15 et 22. Afin de réduire au maximum les transmissions du bruit vers les chambres du dessous, posez une sous-couche acoustique.

Enfin, pour améliorer l’isolation phonique de la porte, différentes solutions sont possibles. Vous pouvez augmenter l’épaisseur du vantail, mais vérifiez d’abord si les paumelles peuvent supporter la surcharge. Pensez aussi à poser des joints d’étanchéité autour de la porte ainsi qu’une barre de seuil.

Isoler les plafonds de la maison

Le principal objectif est d’atténuer le bruit à la source. Pour cela, il est possible d’installer un plafond suspendu sur une ossature métallique. Généralement, cela est à base de plaques de plâtre vissées sur cette dernière et fixées par suspentes à votre ancien plafond. Une espace vide est ensuite créée et elle sera remplie d’isolants fibreux sous forme de rouleaux ou de panneaux. Ceux-ci sont placés de manière jointive sur l’ossature et ils assureront le rôle d’amortisseur.

En revanche, les bruits d’impact peuvent s’entendre dans tout le logement. Afin de remédier à la transmission des nuisances sonores, les mousses acoustiques et les suspentes antivibratiles sont nécessaires pour isoler correctement votre plafond suspendu.

Plan du site