Comment utiliser et optimiser les performances de mon Traceur de chantier ?

Traceur de chantier

Publié le : 04 novembre 20214 mins de lecture

Lorsque vous effectuez de la peinture de traçage, il est important d’utiliser des techniques adaptées pour limiter les dégâts sur le chantier. Quelques situations désagréables se produisent fréquemment: aérosol bouché, peinture qui coule sur les doigts, traceur qui se chauffe rapidement. Vous pouvez optimiser votre traceur de chantier afin d’obtenir un résultat satisfaisant.

Bien choisir ses traceurs de chantier

Un traceur de chantier est composé de plusieurs éléments: un tube, une valve, un diffuseur, un aérosol et des composants chimiques (phase pigmentaire et résine, phase liquide et phase gazeuse). Afin de les mélanger, il y a aussi une bile. Pendant l’application, la peinture sort des orifices et du tube de la valve. Choisissez un fabricant de peinture fiable.

Avant toute chose, il est indispensable de choisir ses outils avec soin. La majorité des outils employés par les ouvriers du BTP sont des outils techniques. A première vue, ils semblent facile à manier mais vous devez bien les utiliser pour un résultat optimal. La première étape est de déterminer vos besoins. Certains chantiers nécessitent de la peinture de tracage spécifique. A ce moment-là, de la peinture industrielle écologique est nécessaire. Le temps de marquage est un autre critère de choix non négligeable. Il varie de deux à douze mois en fonction de vos besoins. Les coloris dépendent de vos préférences mais certaines peintures sont fluorescentes, d’autres ne le sont pas. Le point le plus important est la surface d’application: sables, minéraux, herbe, graviers, bois, bitumes, bétons, etc. Pour les travaux forestiers, vous devez disposer de traceurs pouvant résister aux intempéries dotés d’un pouvoir couvrant élevé. Un traceur de chantier longue durée est recommandé. La rapidité du séchage est également pratique. Un traceur de chantier capable de peindre un support humide est très avantageux. Vous pouvez avoir plus d’informations ici.

Avant utilisation, bien agiter le traceur de chantier

Cette étape est impérative pour appliquer la peinture de façon optimale. La peinture aérosol doit être secouée afin de bien mélanger ses composants chimiques. Si vous ne l’agitez pas, c’est la couche la plus gluante et épaisse qui passe directement dans les petits trous et le conduit du traceur. Il s’agit de la phase pigmentaire et de la résine. Voilà pourquoi votre traceur bave au fil du temps. Il faut savoir que tous les autres composants se trouvent dans le mélange afin de diluer et de faire en sorte que la couche soit moins visqueuse. La peinture industrielle sort aisément grâce aux solvants et gaz liquéfiés du traceur de chantier. C’est ainsi que vous évitez les fuites. L’agitation de l’outil avant chaque application est un geste simple mais primordial. En plus d’avoir un meilleur résultat, vous pouvez entretenir et augmenter la longévité de votre traceur de chantier.

L’importance de purger son traceur de chantier

Une fois l’application terminée, il est impératif de purger votre traceur de chantier. C’est valable après chaque marquage au sol réalisé: signalisation, géodésie, ravalement de chaussée, etc. Votre traceur de chantier ne risque pas d’être bouché voire hors service grâce à ce geste simple. Purger votre outil, c’est éliminer les impuretés qui se trouvent potentiellement sur la tête du traceur de chantier. Ces éléments peuvent se coller sur la tête de l’outil. C’est par cette zone que la peinture aérosol sort de votre traceur. Si elle n’est pas nettoyée correctement, la peinture séchée peut aussi la boucher. Vous devez retirer les débris de peinture à l’aide d’un fil d’acier. Il vous suffit de l’insérer dans chaque extrémité du conduit. Vous pouvez vous en procurer sur une brosse métallique. Il est conseillé de mettre la bombe de peinture à l’envers pour faciliter le nettoyage.

Plan du site